MORGON, PORTRAITS DE LA COLLINE : JULIEN REVILLON


Julien Revillon dans sa cave entre ses différents Morgon. (Photo T.Lambelin ©)

Si la colline du Py illumine Morgon, c’est sans compter sur l’énergie des quelques hommes qui l’entourent. La Maison Piron en fait incontestablement partie. Qui se cache derrière ce nom ?

une personnalité plus qu’un personnage

Une enfance partagée entre les bancs de l’école de Lantignié et les fourneaux du restaurant familial. Et surtout… le tablier du sommelier. Celui de son Oncle. Avouons que le modèle familial a de quoi nous rendre envieux. Julien Révillon est un épicurien, un passionné, un amoureux du Beaujolais. Une force tranquille qui tranche avec la gouaille de certaines figures, mais surtout une vraie sensibilité. C’est aussi la maîtrise d’un coureur, celui que l’on peine à suivre sur piste. Il trace sa route.

Un métier passion

Peut-on associer passion et travail? Si Julien hésitait et se posait souvent la question. Sa réponse sera un grand oui ! Son professeur d’université, tel Jacques Martin à « l’école des Fans », lui demande ce qu’il veut faire plus tard?  « Négociant en vin! » Le mot est lâché. L’étudiant en économie anime un club de dégustation. S’orienter vers la finance ou vers l’oenologie? Mais voilà, l’idée de porter une cravate ou une blouse blanche ne l’enchante guère. 
Il n’est jamais loin des vignes, même lorsqu’il travaille pour une banque à Reims. C’est finalement le master Commerce des Vins et des Spiritueux de Dijon qui  scelle sa vie professionnelle. Son curriculum vitae atterrit entre les mains du réputé négociant rhodanien Jean-Luc Colombo. C’est parti, il sera son bras droit neuf années durant.

Une nouvelle histoire

Arrive l’aube de la quarantaine, c’est le bon moment pour se lancer. L’image du Beaujolais change. Il pense trouver sa juste place entre les petites structures et les grandes maisons.
Il sera donc « Négociant-Eleveur ».  Associé à Dominique Piron dès 2013, puis majoritaire en 2019, Julien prend son envol en 2020. « Je touche à tout, j’aime la diversité » Julien compare volontiers son métier à la gastronomie : « Comme un chef qui sait sélectionner et mettre en œuvre ses produits » Bref une histoire de goût et d’exigence. Le mot revient souvent.

Assemblage ou finage?

L’offre de la Maison Piron couvre quasiment tous les crus, mais le finage de Morgon y trouve une place particulière. Et l’approche parcellaire y est pour lui une évidence. Sur la table du caveau repose une collection géologique qui le justifie. Le Buvologue trouvera dans la large offre de la maison Piron un vin pour chaque occasion. Gouleyant pour un casse-croûte autour d’un fût. Nourrissant pour un mâchon sur une serviette à carreaux. Enfin, un délice  entre les mains d’un sommelier pour une grande occasion.

Julien, l’ambassadeur

La fierté de Julien est d’avoir réouvert des portes.
Celles des marchés d’anciens et de nouveaux pays, des tables gastronomiques et des bistrots de campagne mais aussi des cavistes. Tous jusque-là amnésiques du Beaujolais. Un véritable ambassadeur du Beaujolais.
Arrêtez-vous au 1216 route du Cru dans le hameau de Morgon. Il y a toujours de la place sur le zinc argenté du caveau pour les amoureux du Beaujolais.

Stéphane Debarbouillé

lire aussi : MORGON, LA COLLINE AUX MERVEILLES et DEGUSTATION DE VINS DU BEAUJOLAIS : MAISON PIRON

Précédent SALON WINE PARIS®, un "Paris" réussi malgré tout
Suivant DEGUSTATION DE VINS DE LA CÔTE DE BEAUNE : DOMAINE CHEVROT & FILS

Pas de commentaires

Répondre